14 – Mt des Oliviers – Abu Gosh – Deir Rafat

29 novembre 2014

29 novembre 2014

 

 

Pour notre deuxième jour à Jérusalem, nous profitons de ce que nous avons encore la voiture pour aller nous promener en banlieue. Nous commençons par aller sur le Mont des Oliviers, belvédère d’où se déroule le plus beau panorama du monde : par delà le vallon du Cédron s’élève en effet la célèbre Esplanade des Mosquées, immense terrasse construite par Hérode le Grand, qui a mis 10.000 hommes pendant 10 ans pour creuser l’angle nord ouest, et construire, sous l’angle sud-est, de formidables soutènements dans lesquels se trouve aujourd’hui la mosquée Marwani, autrefois appelée « les Ecuries de Salomon », qui peut accueillir 7.000 personnes.

C’est au milieu de cette Esplanade, à peu près à l’endroit où se trouve aujourd’hui le Dôme du Rocher, que Hérode fit construire le « Temple d’Hérode ». Les Juifs l’appellent le « 2ème » temple, alors qu’il s’agit en fait du 3ème : le 1er, c’est celui que Salomon, fils de David, fit construire autour de l’an 1000 BC, et qui fut démoli par le roi Babylonien Nabuchodonosor en 586 BC – les Juifs sont alors déportés à Babylone, jusqu’à leur libération par le roi Perse Cyrus en 538 BC ‑ le 2nd, c’est celui que les Juifs construisent au même endroit à partir de 535 BC sous la direction de Zorobabel ; les sacrifices et le service du Temple y reprirent à partir de 516 BC (de 586 à 516 s’écoulent les 70 années de la déportation) – Vers 19 BC, Hérode décide « d’agrandir » le temple de Zorobabel, dont les Ecritures ne cessent de souligner qu’il n’était qu’une pâle copie de celui de Salomon ; Hérode n’en laissera pas pierre sur pierre ; mais comme le service du Temple n’y fut jamais interrompu, on continue à l’appeler « 2ème Temple ». Le 3ème temple est celui que quelques Juifs extrémistes rêvent de reconstruire à la place du Dôme du Rocher pour hâter la venue du Messie. Jésus venait souvent sur le Mont des Oliviers ; c’est notamment là qu’il apprit le « Notre Père » à ses amis, qu’il fut arrêté par la police du Temple sous la direction de son disciple Judas, et qu’il « monta aux cieux » après sa Résurrection.

Nous filons ensuite sur le très ancien village d’Abu Gosh, situé sur la route historique de Jérusalem à Jaffa. Abu Gosh tire son nom d’une famille de Musulmans tchétchènes installée ici depuis le 16ème s. Le village s’appelait Kiryat Yéarim du temps de David ; les Philistins en effet ayant sévèrement battu les Israélites, leur avaient pris l’Arche d’Alliance, qu’ils placèrent dans leur temple à côté de leur Dieu Dagon ; mais ils ne cessèrent alors d’avoir des catastrophes et, au bout de sept mois, la rapportèrent à Beit Shemesh, où les Juifs à leur tour connurent des catastrophes ; les habitants de Kiryat Yearim se chargèrent alors de l’Arche ; ils la gardèrent pendant plus de vingt ans, jusqu’à ce que David, nouveau roi, la transfère à Jérusalem. C’est un peu du fait de cette histoire, racontée au 1er livre de Samuel, que les Bénédictins de Belloc (F-64) récupérèrent une ancienne église des Hospitaliers de St Jean (XIIème s.) pour y bâtir un monastère dédié à la Vierge, « nouvelle Arche d’Alliance » en ce que, comme la 1ère Arche, elle a porté Dieu. Nous y sommes reçus extrêmement gentiment par un frère Oliver, qui nous consacrera une grande demi-heure avant de nous inviter à participer à la célébration eucharistique dans la belle église croisée.

Nous terminons notre journée en roulant jusqu’au sanctuaire de Deir Rafat, fondé par le Patriarcat Latin en 1927, et animé par un monastère des Sœurs de Bethleem. C’est là que notre nièce Anne de Laâge a choisi d’habiter depuis le mois de février dernier ; nous y passons près de deux heures… elle décoiffe, notre nièce ! Toutes les photos de la journée sont sur :

https://picasaweb.google.com/113501550221338298900/29Novembre2014?authuser=0&authkey=Gv1sRgCL-Kv6f22IzQeQ&feat=directlink

Demain, Renée nous emmène visiter les sous sols de la Jérusalem antique… nous y passerons pratiquement toute la journée… incroyable !

Leave a Reply

Your email address will not be published.