7 : Du cratère de Mitzpe Ramon à la mer Morte

22 novembre 2014

22 novembre 2014

 

C’était important d’aborder ce pays par le désert ; vu de France, c’est en effet un tout petit pays. Du Nord au Sud, « de Dan à Bersheeva », le pays ne s’étend guère plus que notre « Ile de France », de Soissons à Orléans. Et sur ce tout petit pays vivent environ 8 millions d’Israéliens (dont 2 millions d’Arabes), sans compter quelques 2 millions de Palestiniens dans les Territoires (plus à peu près autant rien qu’à Gaza), c’est-à-dire à peu près autant que dans l’agglomération parisienne. On peut donc avoir tendance à penser que le pays est très densément peuplé, et donc très urbanisé. Mais ce n’est pas du tout le cas ; le désert du Néguev notamment est un fantastique terrain de jeux, avec de superbes et immenses paysages. Et il y aurait de la place partout pour bâtir des programmes immobiliers sans venir s’installer au milieu des villages palestiniens…

Journée chargée pour notre deuxième jour de voyage, et donc notre deuxième jour de désert… il va bien falloir prendre le rythme ! Petit déjeuner à 7h, départ pour une ballade à pied de 3 heures jusqu’au fond du « cratère » du Mitzpe Ramon. Puis, après la visite du site archéologique d’Avdat, nous allons randonner à nouveau 30 km plus loin dans l’impressionnante gorge d’Aïn Avdat.

La route qui nous emmène vers l’Est et la mer Morte passe par une petite ville perdue au milieu du désert qui s’appelle « Dimona ». Ce nom me rappelle quelque chose ; mais quand on pose la question à Renée, c’est comme si on demandait à un Arverne où se trouve Alésia… Connaît pas ! Parce que Dimona, c’est un des secrets de polichinelle les mieux gardés d’Israël, c’est le centre de recherche nucléaire des Israéliens, là où ils laissent entendre, sans jamais le démentir, qu’ils ont construit la seule bombe atomique de tout le Moyen Orient ; quand on finit par longer une longue barrière électrifiée, rythmée par des miradors, avec à l’horizon une haute tour de ciment avec de grandes paraboles à son pied, il est clair qu’il ne s’agit pas d’un minaret et de coupoles !

En arrivant enfin en vue de la mer Morte, le lieu le plus bas de toute la Terre, dans des lumières de fin du monde (c’est là que Sodome et Gomorrhe ont été détruites par le feu du ciel !), malgré la nuit qui tombait, nous n’avons pas résisté à la tentation de nous y baigner…

Vous avez tout cela en image et explications détaillées ci-dessous :

https://picasaweb.google.com/113501550221338298900/22Novembre2014?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPmf78zCgNSdfg&feat=directlink

Demain, nous attaquons la forteresse de Masada à 7 h et remontons le Jourdain jusqu’à Beit Shean, alors …

BONNE NUIT !

Leave a Reply

Your email address will not be published.