1 – Appel au voyage

1 - Appel au voyage

1 – Appel au voyage

 

Quelle idée, mais quelle idée ?! On n’est pourtant pas partis à la “retraite” pour pèleriner, à pied (!), en direction d’un lieu à la mode à l’authenticité douteuse ; moi avec ma jambe récemment cassée, et Véronique avec son entraînement de secrétaire d’avocat ! Tous nous disent : “en plein hiver ! vous n’avez jamais fait çà ! Vous n’y arriverez pas !” Mais voilà : souvent, dans la vie, on ne fait pas ce qu’on veut; elle nous pousse; et on voit bien où elle nous mène.

C’est que ce n’était pas çà l’idée de départ.
Il y a un an, on a décidé de changer de métier, de quitter celui d’avocat, pour devenir “globe biker” pour dix ans ; non pas “faire le tour du monde à moto” (cela peut se faire en moins de deux mois), mais vivre quelques mois dans des villes mythiques du monde ; et d’y aller en moto ; et d’y circuler en moto, puisque la moto est le véhicule du citadin du XXIème siècle : Fès, Damas, Istanbul, Ispahan, Darjeeling, Bangalore, Neuquen, Vancouver …

Et le lendemain de l’achat de la “moto pour le tour du monde” de Véronique (Transalp 700 pour les connaisseurs), en avril dernier, c’est son ancienne moto qui se sert de ma jambe comme béquille devant “notre” maison des Bichetières en forêt de Chambord … Tibia en plusieurs dizaines de morceaux … et ce, au moment de céder notre Cabinet d’avocat à Antoine (pour ceux qui cherchent un jeune, beau et bon avocat : Antoine PINEAU-BRAUDEL : apbavocat@wanadoo.fr) après 10 ans d’exercice, et de quitter 20 ans de rue de Charenton paris12ème.
Merveilles du chirurgien de service, Alexandre TAVAN au CH(pas U) de Blois, puis soins attentifs et constants du Pr Frédéric KHIAMI à La Pitié, entouré de Martine et Elisabeth, permettent d’envisager qu’on m’enlève plaque et vis (16 !) dès février prochain = le 1er départ pour Fès est reporté d’un an ….

Après une brève réflexion, nous décidons donc alors de marquer notre changement de l’état de « durs travailleurs en libéral à Paris » vers celui de « globe bikers » par une marche vers Compostelle. Une marche à pied. Pour découvrir l’état de nomade ; pour n’avoir d’autre souci que celui du lendemain immédiat. Pour rendre grâce pour nos 36 années de mariage en octobre dernier ; de nos cinq enfants tous pourvus d’un bon job, voire d’un bon conjoint ; de nos huit petits enfants ; de nos vies professionnelles passées et remercier tous ceux qui y ont contribué. Pour préparer notre tour du monde à motos ; pour nous mettre en route.

Une marche à pied à partir de notre nouveau “chez nous” aux Buttes Chaumont à Paris. Environ 1.750 km, que les pèlerins parcourent en environ 12 semaines. Par le « Chemin de Tours », ou la “via Turonensis”, c’est-à-dire par Chartres, Tours, Poitiers, Bordeaux etc…c’est le chemin le moins fréquenté, surtout en hiver ! Nous espérons pouvoir profiter d’un peu de fraîcheur (!), et d’hôtels accueillants.

Comme nous n’y connaissons rien et n’avons pas trop la forme physique, c’est le moins qu’on puisse en dire, nous allons à maintes reprises chez Decathlon et Vieux Campeur nous trouver un équipement adapté, nous procurons guides et cartes, et essayons le tout sur le terrain.

Le départ est prévu samedi matin 15 novembre 2008, à partir de notre paroisse St Jean Baptiste de Belleville, où seront visées nos « créanciales », les sortes de passeport du pèlerin qui nous ont été délivrées par le service diocésain des pèlerinages « uniquement sur rendez-vous », et dont nous avons un besoin impératif en Espagne pour bénéficier des services offerts aux dizaines de milliers de pèlerins. Merci au père Henry de Villefranche de nous avoir donné le sésame pour cet indispensable passedroits.

D’ici là, nous avons testés nos chaussures, nos jambes, notre dos, nos couvre chefs et poncho, sur les routes du Dauphiné et les boulevards parisiens. Philippe a préparé ses cartes. Nos sacs ne dépasseront pas 6 à 8 kgs avec les provisions d’eau.

Notre première étape est chez Betty, la mère de Véronique (8 km), la seconde chez un oncle de Laage de Véronique (11 km), la troisième chez une cousine Sauret de Véronique (22 km, sauf si je me perds malgré une reconnaissance sur le terrain), puis Rambouillet, Maintenon, et Chartres, où nous prendrons une première journée de repos.

La suite du programme est beaucoup moins précise, mais, si le coeur vous dit de venir marcher quelques jours avec nous, sachez que nos portables devraient continuer d’être branchés, et que nous espérons pouvoir consulter nos boîtes mail une fois par semaine : c’est avec plaisir que nous ferions le crochet par une gare pour venir vous chercher ! Le tableau de marche devrait nous mettre au bord de la Gironde (Blaye) vers Noël, et au pied des Pyrénnées (St Jean de Luz ou St Jean Pied de Port) vers le 31 décembre 2008.

Pour accéder à l’album de photos, cliquez soit sur la petite photo en tête de l’article, soit sur sa légende. D’autres conseils dans l’onglet “Accueil”.

23 thoughts on “1 – Appel au voyage”

  1. Quel programme!!!!

    Juste Blaye -> Saint Jean de Luz en 6-7 jours, va falloir cavaler mdr

    Courage , on vous suivra de près via la lucarne

    Allez les jeunes…

    Bise

    Christian et MF

  2. Ouaaaaaaaaaaaaou !
    Yes, you can and us with you !

    Chapeau et bonne marche.
    J’ai mis en route l’abonnement à vos posts, au plaisir de vous lire.
    F.

  3. Quelle belle et courageuse aventure!
    Un petit detour par Lahitere?
    Bonne chance et priez pour nous tous!
    amicales pensees
    Mireille de Londres

  4. Chère Veronique, Cher Philippe!

    Toujours des surprises! C’est grandios! Je vous souhaite une trés bonne voyage, bonne chance, que vous ne jamais perdrez votre courage, qu’il n’y a pas plus des jambes cassées, que le soleil vous toujours accompagnera!
    Passt gut auf Euch auf! Take good care of you!
    Je vous embrasse
    Eva

  5. quelle bonne idéee! et comme dit le proverbe c’est en marchant que l’on devient voyageur!vous devriez passer pas loin de chez nous ,si vous souhaitez faire une pose on vous accueillera avec plaisir;nous sommes à 8 kms de cadillac et à 20 de Langon. Merci de nous contacter et on suivra vos aventures sur le blog. à bientot et bon courage. Nicolas, Valérie, Thomas, Romain, Pierre.

  6. certains chemins passent par Chinon, si vous le souhaitez on vous accueille avec plaisir. On habite juste à coté du château pas trés dur à trouver chinon est une petite ville bonne marche
    gilles

  7. et les voilà partis, on vous souhaite bon vent, bonne marche, et bon courage pour les premiers jours qui sont les plus rudes, le temps de prendre le rythme.
    Gros baisers de votre soeurette

  8. Ainsi vous voici partis…! Tous mes voeux vous accompagnent, et l’excellente surprise de vous savoir “joignables” par ce blog (excellente idée) me réjouit ; il n’est de bonne aventure que pleinement partagée, et vous savez le faire bravo !
    Je serai donc un lecteur très régulier, avide de connaître les temps forts de votre passionnante nouvelle vie.
    Bien affectueusement,
    Pascal

  9. Finalement, on va vous voir et correspondre d’avantage qu’entre Grenoble et Paris ! Quelle surprise pour nous qui n’avons pas trop suivi les événements précédents !! Bonne route et bon courage. Revenez riches de rencontres et d’expériences, plein d’images dans la tête mais en bonne santé.

  10. bon anniversaire Véronique!!! ma vieille!!!! vieille pour l’amitié mais pas pour la jeunesse d’esprit et de corps finalement!!!
    comment vont les pieds?
    Bonne route ,nous sommes avec vous gràce au blog et à la prière Hasta luego fuertes abrazos de Catherine ( petite répétition d’espagnol!!)

  11. On profite d’une petite pause avec Elsa pour lire vos premières aventures. J’espère que t’as pas trop mal à l’oeil (c’est bien rouge…) mais le plus important sont vos pieds. En bon état?
    Bon Anniversaire ma soeur, j’espère que ce soir c’est gueuleton, pour le cadeau c’était sans doute trop lourd!!!

    Profitez bien des couleurs de l’automne on regardera vos photos avec envie.
    On vous embrasse bien fort et on vous souhaite de trouver des haltes sympathiques tous les soirs.

  12. On vous plaint beaucoup (la pluie, les ampoules, l’ennui…) mais on vous envie quand même (enfin, pas Gilles qui préfère de beaucoup voyager à travers son ordinateur, assis dans son fauteuil, bien au chaud) d’avoir quitté le confort et les soucis, de pouvoir ne pas parler, ne pas penser, respirer le bon air et voir notre belle France de près.
    J’ai découvert une “Petite philosophie du marcheur” et un fauteuil repose-pied pliable et portable, seulement 4.5kg, à utiliser chacun son tour!
    Bisous et à plus…
    Brigitte

  13. Joyeux Aaaaanniversaire! J’ai encore du mal a vous imaginer avec vos sacs a dos sous la pluie glacee pour votre anniversaire de 37 ans (n’est ce pas?)… ca doit etre une idee de Philippe! J”espere que vous trouverez un sauna et un jaccusi sur votre chemin… Chez nous premiere journee de ski aujourdhui, c’est donc bien l’hiver!

  14. C’est bien la rupture et la dépossession enrichissante que vous avez choisi pour quelques temps, histoire d’ouvrir une nouvelle page. Ca vaut toutes les retraites du monde et vous allez devenir meilleurs en santé physique et intérieure. C’est ce qu’on vous souhaite au long de votre périple.
    Merci de nous ouvrir la route mais en aura-t’on le courage?…
    Bon vent à tous les deux!

  15. c’est beau d’ etre jeune!…bel effort dans l’ automne du monde; le bonheur se mèrite toujours et au bout de l’ aventure malgrè l’hiver qui approche.
    bravo pour cette exemple de courage et de tènacitè; à bientot peutetre en Charente. on vous embrasse

  16. j’ai du faire une erreur mon dernier commentaire ne parait pas…ce doit etre la censure alors je vais écrire des choses correctes!!!je vous imagine tout blancs sous la neige avec le nez tout bleu de froid et les joues toutes rouges!vite envoiyez nous des photos!!qu’on rigole un peu!!!
    Véro en ne mangeant qu’une 1/2 tranche de jambon et une pomme accompagnée d’un bout de pain humide ,tu vas retrouver la ligne de tes 20ans veinarde…je suis jalouse mais je vous embrasse très fort quand même
    Bab et André

  17. merci pour l’album qui nous fait pèleriner avec vous!
    En espérant que la météo s’améliore! Nous pensons bien à vous
    Bisous familiaux
    Votre sœurette Odile

  18. On vous suit à la semaine et c’est un régal d’avoir vos impressions et vos anecdotes croustillantes de rencontres et d’émotions…..
    On pense bien à vous qui priez pour nous tous et pour lequel ce pélerinage est un vrai temps fort dans votre vie.
    Nous vous embrassons
    Anne-Marie et Bernard

  19. J’ai fait part (en mail)à tous les copains de la tournante des dernières nouvelles données hier en direct par Véronique.Beaucoup ont répondu pour dire qu’ils étaient contents d’avoir de vos nouvelles…je vais leur renvoyer l’adresse de votre blog,ils pourront vous écrire leurs réactions.Cesoir je tiens la caisse du spectacle de Pierre Grandry avec Brigitte Lageix et on papotera en pensant à vous !Vivement le prochain cyber qu’on est des nouvelles de vos pieds,de vostêtyes,de vos estomacs…bref de tout ce qui vous rapelle chaque jour que vous pourriez être ailleurs.
    Dur dur d’être un bon chrétien qui veut péleriner…
    Chauds bisous des Cornu tutu

  20. Il fait beau sur le gresivaudan et je pense à vous deux, peregrinant sur votre chemin, au sec ? prenant de la distance avec les vicissitudes du monde
    En espérant que vos pieds aillent du mieux possible, je vous embrasse fort

  21. pour ceux qui sont arrivés à la leçon 59 ASSIMIL Ce beau poème pour mes amis:
    Caminante,son tus huellas el camino
    Y nada mas;
    Caminante, no hay camino,
    Se hace camino al andar.
    Al andar se hace camino,
    Y al volver la vista atràs
    Se ve la senda que nunca
    Se ha de volver a pisar.
    Caminante,no hay camino,
    Sino estelas en la mar

    (Antonio Machado)
    Bon ça donne
    Voyageur,tes empreintes sont le chemin
    Et rien d’autre
    Voyageur,il n’y a pas de chemin,
    On fait le chemin en marchant.
    En marchant on fait le chemin,
    Et lorsqu’on regarde en arrière
    On voit le sentier que jamais
    On ne refoulera à nouveau
    Voyageur,il n’y a pas de chemin
    Mais un sillage dans la mer

  22. pour ceux qui sont arrivés à la leçon 59 ASSIMIL Ce beau poème pour mes amis:
    Caminante,son tus huellas el camino
    Y nada mas;
    Caminante, no hay camino,
    Se hace camino al andar.
    Al andar se hace camino,
    Y al volver la vista atràs
    Se ve la senda que nunca
    Se ha de volver a pisar.
    Caminante,no hay camino,
    Sino estelas en la mar

    (Antonio Machado)
    Bon ça donne
    Voyageur,tes empreintes sont le chemin
    Et rien d’autre
    Voyageur,il n’y a pas de chemin,
    On fait le chemin en marchant.
    En marchant on fait le chemin,
    Et lorsqu’on regarde en arrière
    On voit le sentier que jamais
    On ne refoulera à nouveau
    Voyageur,il n’y a pas de chemin
    Mais un sillage dans la mer

Leave a Reply

Your email address will not be published.