4 – à Poitiers

4 - de Tours à Poitiers

4 – de Tours à Poitiers

 

Juste un petit mot ce soir pour vous dire que nous venons de passer à Poitiers les 400 kms depuis Paris ; malgré cela, les pieds, jambes et tête vont bien ; nous commençons à avoir les yeux braqués sur les Charentes, et, au-delà de la Gironde, vers les Pyrénnées.

L’expérience la plus mémorable de la semaine fut bien sûr celle du 4 décembre, où il s’est mis à pleuvoir pendant notre petit déjeuner; nous avons pour la 1ère fois quitté l’hôtel avec nos ponchos (et les encouragements du fils à Papa de service : « ils ont prévu de la pluie toute la journée »), et comme d’habitude, avec le choix entre la route ou le GR, entre la distance la plus courte ou la tranquillité.
Comme il pleuvait déjà et que le vent se levait, nous avons rapidement décidé que plus vite nous serions au prochain hôtel, mieux ce serait, et avons donc décidé la route, en l’espèce une « D910 », qui n’est autre que la célèbre « Nationale 10 », route de Paris à Bordeaux datant du XVIIIème siècle, déclassée en Départementale depuis que ce n’est plus la nation qui l’entretient, mais le département. Cette route a trois voies; quand vous roulez en voiture dans une direction ou l’autre, vous passez de deux voies (où vous pouvez dépasser), à une voie (où vous ne pouvez pas); quand vous êtes piéton, vous marchez « à contre sens » pour être sûr de voir le danger qui vient; quand les voitures à contre sens n’ont qu’une voie, elles ne peuvent guère s’écarter de vous en vous croisant; si en plus il pleut, et que le vent souffle de votre droite, ce sont des déluges d’embruns mêlés de boues, huiles et autres fumets qui vous arrosent à chaque passage (cf. photos). L’ambiance était très “face Nord”, mais le soleil a fini par revenir dès 13h, au moment où un vrai restaurant nous tendait les bras : tout a une saveur inoubliable quand vous le dégustez pieds nus, à côté de vos chaussures remplies de serviettes de toilettes pour les éponger.

L’autre temps fort de la semaine fut la journée d’hier dimanche, où nos cousins Bruno et Béatrice de Laage sont venus d’Angers marcher avec nous toute la journée sur la voie romaine entre Chatellerault et Poitiers, par un magnifique grand beau temps froid.

Demain soir, nous dormirons chez les moines de Ligugé, avant de nous orienter vers le Sud Ouest.

Nous vous embrassons tous.

Pour accéder à l’album de photos, cliquez soit sur la petite photo en tête de l’article, soit sur sa légende. D’autres conseils dans l’onglet “Accueil”.

8 thoughts on “4 – à Poitiers”

  1. Chers amis,

    Vos aventures nous font rêver et nous permettent de nous évader également. Vos photos sont superbes et prouvent que votre moral est au beau fixe.
    Dans le tarif de l’hôtel heureusement seul le parking est clos !
    De grâce soyez prudents, lorsque l’on voit certaines photos avec les poids lourds Ces gros salopards de transporteurs, ces mangeux de bitume, ces pollueurs de première classe !
    Bref j’aimerai bien que vous regardiez où vous mettez les pieds au lieu de regarder du coté des chaines pyrénéennes.
    Je suis content que mes coquilles aient pris l’eau, ça leur fait du bien ! (blague)

    Bien entendu Christiane se joint à moi pour vous faire de grosses bises, vous souhaiter une bonne nuit avant de repartir sur les routes.
    Nomadement votre

    Eric & Christiane

  2. Bravo à vous deux et je vous souhaite une magnifique aventure mais aussi avec beaucoup de difficultés surmontables, car c’est ca qui rend l’aventure encore plus forte !!! Gros Bisous du lointain Paris !!
    Tristan

  3. Bonjour, mes valeureux cousins !

    je suis votre route avec passion ! Veillez d’abord à votre sécurité routière et le reste vous sera donné par surcroît !

    mon fils Christophe me dit qu’il vous a raconté “notre” histoire de Ligugé. Vous-a-t-il dit que j’y avais passé plusieurs mois avec ma mère et ma grand-mère pendant l’année 1940 ?

    mes parents ont gardé toute leur vie des relations d’amitié et de soutien avec Ligugé.

    je vous souhaite une très belle fête de Noël dans la Charente natale de Véronique. Et, si vous continuez en vélo, prenez la route côtière. Elle n’est dangereuse que par les grands animaux qui la traversent. Dieu pourvoira ! Bonne année !

  4. bravo à vous deux pour cette belle aventure !. nous avions un petit faire-part papier ( quelle idée!) pour vous annoncer une grande nouvelle ( pour nous), la naissance d’Erwan le 23 novembre. c’est chose faite par mail !
    bonne route !
    agnès et régis, adrien et Erwan

  5. bonjour a vous deux
    et merci de me faire voyager a travers votre ” écriture” , moi qui travaille!!!
    je trouve super votre nouvelle “vie” et tout ces projets
    je vous souhaite équiper ” de chaussures et d’un moral HONDA ” …c’est a dire jamais en panne!!! mais je sais que vous l’ètes!
    amicalement
    Lionel PROFIL HONDA

  6. Bigre, les photos de givre sont évocatrices; mais le plus impressionnant est de vous voir dans votre lit avec parka et bonnet: peut-on vous réchauffer par correspondance? Bises M&B

  7. A écouter la météo ce matin ,nous avons frémis!!!!!!!vous devez être sous la neige et à vélo…ce n’est pas très pratique!croyez en ma vieille expérience de vélocypèdiste parisienne.
    On pense toujours très fort à vous et on es(t bien contents que vous ayez pu passer un Noël familial malgré votre éloignement.
    On vous embrasse chaudement!!!
    bab et André

Leave a Reply

Your email address will not be published.