11 – Les lieux saints de Tibériade

26 novembre 2014

26 novembre 2014

 

 

Eh beh, on ne sait pas ce qu’on va devenir ! Hier soir, au retour à Jérusalem, pourtant pas trop tard, mais par une météo épouvantable (9°, pluies), j’étais crevé, glacé… mais teigneux, j’ai quand même mouliné l’ordi jusqu’à 23 h (sachant qu’ici, la « journée » de soleil va de 6 à 17 h). Et je ne sais pas quelle grippe il a attrapé lui aussi, mais il rame comme un malade ; sans doute le Shin Bet qui a repéré mes messages où je parle de Beit Safafa et d’Al Nostra !? Et qui a installé un logiciel sur ma vieille bécane poussive ? Le fait est que je ne vous ai rien envoyé. Et voilà donc ce que j’avais pour programme de vous envoyer hier : notre  première journée de « pèlerinage » sur les « lieux saints » de Tibériade, conclue chez les Kabbalistes séfarades de Safed/Tzvat.

Vous verrez sur l’album de photos joint que de vraies tempêtes peuvent agiter la « mer de Galilée », comme on appelle aussi le lac de Tibériade ; je ne m’imagine pas tenter de « marcher sur les eaux » dans de telles conditions météo !!

Vous verrez également quelques uns des plus fameux lieux situés au centre de la prédication de Jésus le Galiléen, où il a enflammé les foules avec ses miracles, ses discours, ses guérisons. Encore aujourd’hui, c’est assez paumé comme endroit ; on a du mal à comprendre comment son message a pu se répandre dans l’univers entier ! Surtout avec l’équipe de bras cassés qu’il s’était choisi…

Même chose pour les rabbins de Sepphoris/Tsipori (IIème s.), visité avant-hier, ou ceux de Safed/Tzvat (XIIème s.), visités tout à l’heure : ces quelques hommes ont sauvé le judaïsme de la destruction du Temple, lui permettant de fleurir jusqu’à ce jour, après avoir remplacé les trois sacrifices quotidiens du Temple par trois prières : le seul vrai temple des Juifs, c’est la Torah ! “C’est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice !” (Os 6, 6).

Quel mystère ! Cela tient sûrement au pays lui-même ! « Car quand tu viens dans ce pays, tu n’échappes pas aux questionnements : Qui suis-je ? D’où je viens ? Où vais-je ? Pourquoi ? Pourquoi ? »

Demain, nous retournons à Jérusalem (la ville où l’on prie), en passant par Haïfa (la ville où l’on travaille) et Tel Aviv (la ville où l’on s’amuse).

Quelques photos donc de la « mer de Galilée » dans la tempête, et de Tzvat en hiver en cliquant sur :

https://picasaweb.google.com/113501550221338298900/26Novembre2014?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJGvvqqipsTqEg&feat=directlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.