2 – Etats d’âmes

Les nouveautés de ce voyage ‘autour du Mont Ararat’ vont, à la réflexion, très au-delà de la découverte de pays peu visités.

Sa genèse d’abord ne résultait pas seulement, comme les précédents voyages en motos, d’un vague programme d’avancer dans notre tour du monde vers des cultures au cœur des problèmes du monde contemporain ; Bernard avait hérité de cette mission d’une année à Beyrouth, d’où il avait pu suivre avec passion nos aventures au milieu des révolutions arabes ; proche d’une retraite bien méritée, il se mit à souffrir comme nous des mêmes symptômes de ‘démangeaisons’ : le Liban étant le vivier de toutes les tensions de la région, il se prit à rêver de revenir de Beyrouth par la route, et par le chemin des écoliers, ‘l’école’ finalement retenue étant celle, tout autour du Mont Ararat, des Turc voisins, des Kurdes rebelles, des Shiites nourrissant le Hezbollah, des Arméniens… (pas très ?) catholiques mais très anti-turcs, et des Géorgiens (pas très ?) orthodoxes mais plutôt anti-russes ! L’objectif initial consiste à rejoindre la Mer Noire avant le mois de décembre en tentant d’échapper aux rigueurs de l’hiver caucasien, puis de passer Noël en famille dans une île grecque. Les Perrin se sont associés avec plaisir à ce voyage automobile qui leur permettait une reconnaissance, sur le terrain, de pays réputés pas très faciles afin d’y retourner plus tard, avec leurs motos, sur la Route de la Soie.

La mise en route ensuite en a été très laborieuse. Initialement, nous devions amener dès le mois de juillet la voiture jusqu’à Beyrouth ; les vols et ferries étaient réservés pour prendre la suite du voyage des Ossent ; mais les développements de la révolution syrienne ont fini par nous empêcher de traverser ce pays, et le ferry alternatif qui devait nous emmener directement de Turquie au Liban s’est prouvé extrêmement aléatoire : nous permettrait-il de façon certaine de quitter le Liban au début du mois d’octobre ? Nous découvrions la difficulté de ce genre de voyage où il faut coordonner les calendriers et desiderata de chacun avec des contraintes économico-politiques. Il est bien plus facile de voyager, soit pendant des mois, avec tout le temps nécessaire pour contourner ces contraintes, soit à dates fixes et pour quelques jours, mais alors en ‘Bidochons/Tours operators’. Enseignement : associer ces deux façons de voyager, c’est tenter l’union de la carpe et du lapin !

La formule enfin est nouvelle ; au lieu de voyager en ‘vieux’ couple, émoussés l’un sur l’autre depuis des décennies, nous voilà à voyager non seulement en voiture, mais successivement ‘en couple masculin’ de sexagénaires, ou à 2 ménages dans l’enceinte d’un habitacle ; nous avons beau être des amis de longue date avec beaucoup à partager, qu’en sera-t-il devant les difficultés inhérentes à ce type d’itinéraire ? Quand l’un des intérêts du voyage à motos est celui de laisser vagabonder ses pensées sous le casque, qu’en sera-t-il du huis clos d’une cabine automobile ? Quand l’une des joies du voyage en couple est celui de la halte à l’hôtel, qu’en est-il aujourd’hui de la mâle camaraderie du temps de notre adolescence ? Et comment seront prises les décisions quand les humeurs de quatre sexagénaires de sexe différent devront être prises en compte ?

Au-delà donc des découvertes des paysages, des peuples et des monuments laissés par les dynasties qui ont successivement régné sur ces régions frontalières situées entre mers Méditerranée, Caspienne et Noire, nous ne manquerons pas de tenter de vous faire partager cette expérience que nous espérons rajeunissante pour nous comme pour vous ! Et si certains de nos lecteurs ont des expériences à nous communiquer, qu’ils n’hésitent pas à nous en faire profiter par des ‘Commentaires’ sur le Blog !

ABONNEZ-VOUS AU BLOG DES PERRIN !
Nous vous rappelons que vous pouvez :

  • TOUT EN BAS de cette page, nous écrire un petit mot
  • Vous « Abonner au Blog » en cliquant sur la case prévue à cet effet, en HAUT et A DROITE de cette page. Vous pouvez aussi bien sûr nous adresser un email avec des photos ou tout autre document sur nos boîtes email habituelles pour nous tenir au courant de ce que vous devenez !

11 thoughts on “2 – Etats d’âmes”

  1. Et bien voilà, alors que nous courons dans tous les sens pour essayer de mettre sur les rails le train de la rentrée…les Perrins, eux, font l’école buissonnière !

    Car c’est la Saison 4 de la Série “Les Perrins” et c’est tant mieux : le scénario est très enlevé…pluies torrentielles à moto, révolutions, confinement dans des chambres d’hôtel sans coca ni frigo, courses poursuites, reportages politiques en direct…

    Bref, on ne s’ennuie pas…alors c’est décidé, cette année, je pars avec vous, je m’abonne !

    Bon départ et bises amicales,

    Astrid

  2. ….”vieux couple emoussé” !! ?? Mais où vas tu chercher tout ça ?
    Bravo pour ce voyage, vous en reviendrez endurcis mais pas émoussés!
    Bons vents….
    Christophe Darde

  3. de la passion, de l’action : c’est mieux que la télé ! Je m’abonne tout de suite !
    Dommage qu’Audrey soit parti de Georgie au moment où vous y serez.
    Amusez-vous bien
    et n’ayez crainte , à défaut de rajeunir il paraît que les retraités qui vivent en nomade vivent plus vieux et en meilleur santé !!
    Alors continuez !

  4. Vous avez raison de ne faire que le tour du mont Ararat, on ne monte pas au mont nous en descendons tous dit la genèse. Nous espérons tout de même que vous avez prévu un bon zoom car nous voulons des photos de l’anomalie..à moins que vous nous rameniez un morceau de bois de l’arche. Pour voir les photos, nous nous abonons au blog. Nous voulons des preuves de ce que dit la Bible!
    Et puis nous vous souhaitons un voyage taman, taman!
    A bientôt.

  5. Bonjour les voyageurs!
    Enfin un petit moment de vous lire après le mariage de France à Fermaincourt et 3 semaines au Viet Nam (des montagnes à la frontière chinoise à la citadelle de Hué au Centre)….
    Bien affectueusement. Anaïs

  6. pas possible de partir en moto!
    en voiture, à quatre ou en duo ….
    partirons, foi de perrin
    réaliser nos rêves ,enfin
    vers la route de la soie
    en prenant les aléas sur soi.

    de la part de vos cousins vendéens, qui bien sur, s’abonnent

  7. Les perrin et les champanhet, je vous suis de loin: j’étais parti faire en vélo Istanbul-Erzurum avec un ami marseillais…Il y a40 ans; nous avions été bloqués par la police dès Istanbul…Nous sommes arrivés en bus au pied du mont Ararat, au moment d’un soulèvement kurde: on a dû rester enfermés plusieurs jours face au Mont Ararat… C’est à van que les incidents ont repris et nous avons dû partir sous protection militaire… Saluez les Kurdes de ma part ! Mon affection vous accompagne sur ces belles terres d’Asie.Michel

  8. Bonjour à tous les 4 !
    je me suis régalée avec les photos légendées de Chios, Ephèse, Antalya, Alanya et la forteresse sur la mer !!! merci et bravo au photographe … Philippe si je ne m’abuse ? On verra si Bernard est aussi bon ! En tous cas empêchez lui de photographier exclusivement la Honda, ça risque de suffire à son bonheur, en amateur impénitent de tacots !!
    J’ose à peine vous dire que j’ai pris aussi ce ferry Cesme-Chios il y a 6 ans, car je constate avec horreur notre tentation de blogueurs de faire un peu ” ancien combattant” de la route… c’est ainsi , vous réveillez nos souvenirs, vous nous refaites voyager par procuration. C’est vous dire combien on aime votre blog ! En tous cas on attend avec impatience l’histoire du tremblement de terre à Van ??
    Et la route d’Isatmbul au sud Turquie , Bernard : Eurolines , avion ?

    Des nouvelles de l’examen du PLF, de la rigueur budgétaire et de l’étau qui se resserre; vous en voulez ?? Je vous en fais grâce , ainsi que Bruno des nouvelles du front bancaire. On vous embrasse bien tous les quatre et on vous re-souhaite un bon voyage.

  9. cela me rappelle cet été de 1973 où, en pleine crise pétrolière, j’ai traversé la région en moto sur la route de Colombo…. souvenirs souvenirs…. mais il ne faut pas que je lise trop souvent vos aventures, car depuis le temps que je rêve de repartir, en moto ou en voiture, pour visiter les églises romanes d’arménie… je n’ai plus le coeur au travail !
    bon périple… et au moins, en voiture, vous ne risquez pas de recevoir des batons qui bloquent vos roues !

  10. Juste un petit mot pour vous dire mon arrivée ce jour dans la liste de vos “suiveurs”…. Un peu retardataire peut-être, mais très attentif à partir de maintenant. Je vais tout lire, et ne plus lâcher…, jusqu’au plaisir de vous revoir, enrichis de cette nouveau périple. Bien affectueusement, Pascal (de Cugnac).

  11. Un petit clic quotidien pour voir s’il y a de vos nouvelles et chaque fois que c’est le cas un très grand plaisir… et aussi un peu de soulagement ! Merci pour les bonus “vous devriez (si je peux me permettre” lui inventer une image… un logo … un look… elle vous en serait sûrement très reconnaissante” car je pense qu’elle n’a pas son pareil – Ce qui est sûr, c’est que ses aventures me réjouissent – Vos messages sont une mine de connaissances et les photos me transportent avec bonheur bien loin de la grisaille seine-et-marnaise – Je vous souhaite une suite paisible de vos aventures – Bien amicalement – A. de M

Leave a Reply

Your email address will not be published.